Consultations spécifiques

Psyschologiques, ados, adultes et famille : coming out, mal être, déprime, soutien,...

Conjugales : thérapie de couple

estellemazy@hotmail.com

+32 (0)4223512

à la permanence d'accueil

Lundi : 11h-19h
Mardi  : 13h - 17h
Mercredi : 9h - 16h
Jeudi : 13h - 17h
Vendredi : 9h - 13h

  • mesures-coronavirus

    05/04/2020

    mesures-coronavirus

    Suite aux différentes mesures gouvernementales, toutes les consultations du Centre sont suspendues. Nous restons néanmoins accessibles lors de nos permanences téléphoniques qui se déroulent : • Les lundis de 12h à 17h • Les mercredis de 11h à 16h • Les vendredis de 9h à 13h N’hésitez donc pas à nous contacter pendant ces heures au 04/223.51.20 Ou laissez-nous un message afin que nous vous rappelions dans les plus brefs délais ! Prenez soin de vous 

  • Mesures Covid-19

    16/03/2020

    Mesures Covid-19

LGBT, c’est quoi ?

LGBT est l’acronyme qui reprend l’ensemble des personnes qui se distinguent de la norme statistique hétérosexuelle en termes d’orientation ou d’identité sexuelle, sexuée ou de genre : Lesbiennes, Gay, Bisexuel(l)es et Transgenres. On associe souvent les lettres I et Q pour Intersexe (toutes les personnes concernées par des ambiguités morphologiques génitales) et Queer (l'ensemble des gens, hétéros compris, qui ne se reconnaissent pas dans l'hétérosexisme et l'hétérocentrisme).

Les difficultés LGBT?

Encore régulièrement discriminée et victime d’homo/transphobie à des degrés divers, la population LGBT souffre trop souvent de sa différence. Il est loin d’être simple de pouvoir parler de soi, de ses amours, de ses chagrins, de sa sexualité, de ses pratiques et des éventuels risques sexuels à un thérapeute ou à un médecin.

Recrudescence du VIH, suicide comme principale cause de mortalité chez les jeunes gays, actes criminels encore perpétrés dans des villes pourtant identifiées friendly, bullying (harcèlement) scolaire, discrimination à l’emploi, licenciement abusif, etc. restent autant de témoins de la difficulté de se vivre différent.

Un sondage effectué en 2013 par Arc-en-ciel Wallonie rapporte qu’encore 67% des gays ne veulent pas aborder leur vie sexuelle avec leur médecin traitant, bien que l’on sache pourtant à quel point des dépistages réguliers et des thérapeutiques IST sont indispensables à toute vie sexuelle, quelle qu’en soit l’orientation ou la modalité.

Nous savons ce que peuvent éprouver les jeunes (et moins jeunes) à se dire, à se vivre et à exister avec ses différences dans un entourage familial, social ou professionnel intolérant.

Dès lors, on imagine très facilement la difficulté à prendre rendez-vous chez un thérapeute et risquer de s’exposer au jugement.

Certaines personnes font par ailleurs le choix de mener une double vie, maintenant sous silence une part importante de leur vie sexuelle. Ce silence perdure généralement dans les cabinets médicaux, constituant par là de véritables risques de vectorisation de transmission d’IST, dont le VIH.

Pourquoi un espace de santé LGBT?

Lieu privilégié de santé sexuelle, les missions des Centres de Planning Familial visent le bien-être en termes de Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle. Il semble dès lors évident que le centre de planning doit constituer un lieu ressource pour  toutes les formes de sexualité.

Très vite, l’idée s’est imposée au Centre Estelle Mazy que l’existence d’une consultation LGBT tenue par des intervenants gays-friendly faciliterait grandement le geste d’une prise de rendez-vous en cas d’inquiétude, de prise de risque, de solitude, de dépression, de discrimination ou, plus simplement, de recherche d’information.

En résumé, que propose le Centre ?

Des consultations psychologiques et médicales gynécologiques avec des thérapeutes gay friendly visant à soutenir le public LGBT dans ses difficultés. L’objectif est ici d’intégrer toutes les dimensions sexuées de la personne et de l’aider à se renforcer face à un environnement potentiellement hostile.

Un espace de réflexion autour du désir de parentalité dans lequel questionner le labyrinthe des possibilités : coparentalité, GPA, PMA, adoption, famille d’accueil…

L’intégration dans les animations scolaires d'une réflexion critique sur l’homophobie et les discriminations en termes de genre ou de sexe.