Besoin d'infos, d'un conseil ou d'un rendez-vous? Contactez-nous...

estellemazy@hotmail.com

+32 (0)42235120

à la permanence d'accueil

Lundi : 11h-19h
Mardi  : 13h - 17h
Mercredi : 9h - 16h
Jeudi : 13h - 17h
Vendredi : 9h - 13h

Quels sont les risques?

Pour la santé ou la sexualité

Dans la mesure où l’intervention est sécurisée (présence du médecin, hygiène et matériel approprié), les risques sont réduits.

En outre, contrairement à certaines idées reçues, l’avortement en lui-même ne rend pas stérile et n’a aucune incidence sur les capacités sexuelles ou sur une grossesse ultérieure. L'absence de conséquence doit cependant être nuancée.  Les risques liés à l'intervention dépendent entre autre de la technique utilisée (médicamenteuse ou chirurgicale, anesthésie ou non) .  Lors d'une interruption de grossesse chirurgicale, la technique est invasive et "touche" à la muqueuse de l'utérus avec des risques possibles.  Les médecins ne s'accordent pas toujours sur cette question.  Pour plus de précision, un gynécologue spécialisé pourra répondre aux questions.

Des conséquences sur l’équilibre psychologique

Chaque femme est unique et vit cette situation à sa façon avec des émotions plus ou moins fortes, positives ou négatives. Ces émotions sont influencées par l'état de santé général et surtout par une série d’autres facteurs : l’environnement familial, la cause de l’avortement, le soutien de l’entourage...

Un avortement peut provoquer de la dépression, de la colère ou au contraire un soulagement et un bien-être. Chez certaines femmes, les émotions sont puissantes, inattendues mêmes. Chez d’autres, l’opération ne laisse pas de trace.

Si un malaise intérieur s’installe, si un sentiment de culpabilité est présent, si des problèmes sexuels en découlent, si le désir se réduit, … il est possible de demander de l’aide au médecin, à un psychologue (par exemple, celui du centre de planning familial). Il suffit parfois de peu pour surmonter les difficultés.