Besoin d'infos, d'un conseil ou d'un rendez-vous? Contactez-nous...

estellemazy@hotmail.com

+32 (0)42235120

à la permanence d'accueil

Lundi : 11h-19h
Mardi  : 13h - 17h
Mercredi : 9h - 16h
Jeudi : 13h - 17h
Vendredi : 9h - 13h

Le Centre Estelle Mazy, son histoire...

Pourquoi un Centre ?

Nous sommes en 1960.
Les années soixante, c'est mai 68, l'arrivée de la pilule, la libération sexuelle, les avancées du féminisme et une évolution des moeurs progressive mais certaine.Les sixties, c'est la recherche d'un nouvel épanouissement personnel. On commence à trouver normal de vouloir être heureux...

Pourtant les difficultés de la vie continuent à ne pas manquer. On a plus de confort et plus de liberté, mais le divorce se répand, les parents sont déroutés et les jeunes souvent insatisfaits.

La contraception existe, mais sa publicité est proscrite. Beaucoup de grossesses non-désirées surviennent encore, et l'avortement reste interdit.

Mais alors, vers qui aller, quand « ça ne va pas »?

C'est heureusement l'époque où l'aide sociale et psychologique commence vraiment à se développer. La psychanalyse intéresse de plus en plus de monde et de nouvelles approches thérapeutiques voient le jour. Des techniques novatrices arrivent des Etats-Unis, depuis le « counseling » jusqu'au développement personnel en passant par le « training group » ...

On découvre les bienfaits de l'écoute empathique et de la parole qui libère. Fini de rester seul avec ses problèmes et ses questions !

C'est là qu'un petit groupe enthousiaste décide de créer un espace de rencontre autour de la vie des couples et des familles, la vie sexuelle, la vie affective. Un lieu de parole et d 'écoute, où l'on pourra déposer son fardeau et en ressortir plus fort.

« Estelle Mazy » ?

Une personnalité rayonnante, une énergie à toute épreuve, un dévouement sans borne à la cause sociale : ce sont les qualités qui mènent la principale fondatrice du centre à siéger dès ces années 60 au Conseil communal de la Ville de Liège, à l'Echevinat de la Famille.

Le centre de consultations conjugales lui doit son existence sur la place de Liège. C'est elle qui le dirigera jusqu'aux années 80. Son état de santé ne lui permettant plus de se déplacer, elle installe alors à son domicile une permanence téléphonique. On peut l'appeler 24 heures sur 24, Estelle est à l'écoute de toute détresse morale

Du Conseil Conjugal au Planning familial

Les pionniers du centre, tous bénévoles, installent leurs quartiers dans quelques locaux dispersés, ouverts quelques heures par semaine. Bientôt ils vont se fixer au 97 de la rue Cathédrale, et les heures de permanence s'élargissent.

Au fil des années, les demandes d'entretien augmentent en nombre et la qualité de l'écoute se perfectionne grâce à la création de l'Institut de formation des Conseillers conjugaux.

Parallèlement, un vaste réseau s'établit au sein de la Belgique francophone, par la mise sur pied de la Fédération des Centres de Consultations Conjugales, où le centre de Liège se montre très actif.

Dès 1970, le centre se constitue en A.S.B.L. Il se fait connaître en organisant des conférences et developpant des animations dans les écoles sur le thème de la vie affective et sexuelle.

Quelques petits subsides sont alloués par la Ville et la Province de Liège. Mais c'est en 1983 qu'arrive une première reconnaissance officielle des centres qui prendront progressivement le nom de centres de « planning familial ». Ce mouvement mondial se développe en effet de plus en plus. Un décret de la communauté française leur accorde enfin une existence.

Existence oui, mais réglementation aussi : si le centre veut être agréé, il doit élargir son équipe et son activité. C'est ainsi qu'un premier médecin gynécologue y fait son entrée, suivi bientôt par un psychologue, une juriste et une assistante sociale.

Pour assurer cette professionnalisation en différentes disciplines, de nouveaux moyens financiers sont indispensables : c'est le début d'une incessante recherche de soutiens permettant au centre de rester accessible pour ses consultants tout en assurant la rémunération de son personnel. Car les temps ont changé, on n'en est plus au bénévolat des premiers conseillers... Et ceux-ci sont eux aussi devenus de vrais professionnels, spécialistes de la relation au sein du couple et de la famille.

Quelques dates, quelques étapes

  • 1990 : la Belgique vote la loi de dépénalisation partielle de l'avortement. Cela signifie la sortie de la clandestinité pour les institutions pratiquant l'I.V.G. Indirectement concerné, le centre va pouvoir agir plus ouvertement dans sa réponse aux nombreuses demandes en ce domaine.
  • 1998 : les accords de la Régionalisation font passer la subsidiation des centres de planning à la Région Wallonne. Ils sont davantage soutenus, notamment au niveau de la salarisation du personnel. 
  • Parallèlement, la Fédération se structure autrement, les centres bruxellois étant agréés par la Région de Bruxelles-Capitale et devant répondre à d'autres normes.
  • 2000 : le centre signe une convention de collaboration avec l'hôpital de la Citadelle dans le cadre des demandes d'I.V.G. Le centre assurera l'encadrement psychologique et médical des patientes en pré- et post-intervention.
  • 2005 : une antenne du centre commence à s'implanter à Visé. Fruit d'une longue collaboration avec l'AMO « Reliance », elle s'appellera « R & M » ou « Erre et Aime ». Elle s'adresse en priorité aux jeunes jusqu'à 25 ans.
  • 2007 : le centre déménage. Il ne quittera pas la rue de la Cathédrale, il la traverse seulement et s'installe au N° 94. Des locaux plus modernes lui offrent un rajeunissement certain.
  • 2010 : 50 ans ont passé depuis la création du centre. Il continue à se développer, avec une équipe toujours plus large et plus active. Les demandes évoluent comme le monde change, mais les besoins d'aide sont toujours présents. Le centre Estelle Mazy est là, au coeur de la vie.
  • 2012 : l'activité florissante situe le Centre dans une catégorie supérieure. Le dynamisme de l'équipe permet de mettre en place de nouveaux projets dont la création d'un espace de santé LGBT, des formations destinées aux professionnels sur la Vie Sexuelle et Affective des Jeunes en Hébergements, en Gestalt Thérapie et en Analyse Transactionnelle.